La foi d'un ami

La foi d'un ami


Par un jour de sabbat Jésus enseignait une grande foule. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de toutes les bourgades de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.

Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards. Comme ils ne savaient par où l’introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l’assemblée, devant Jésus. ​Voyant leur foi, Jésus dit: Homme, tes péchés te sont pardonnés. ​Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire: Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes? Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul?

Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit: Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs? Lequel est le plus aisé, de dire: Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, et marche? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Je te l’ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. Et, à l’instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s’en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

Tous étaient dans l’étonnement, et glorifiaient Dieu; remplis de crainte, ils disaient: Nous avons vu aujourd’hui des choses étranges.

Luc 5:17-26 

 

L’incrédulité est un vice sévère

Dieu était physiquement au milieu de la foule dans cet endroit. Ils avaient sa majesté le créateur de l’univers, l’Eternel Jésus-Christ, Dieu lui-même en personne parmi eux en chair et en os, quelle occasion pour pouvoir bénéficier de sa guérison et de son enseignement. Malgré tous les privilèges que les hommes de cette époque eurent, certains restèrent indifférents. Aujourd’hui nous n’avons pas le Seigneur physiquement avec nous, il est avec nous spirituellement et c’est un avantage car lui-même l’a dit. Estimons-nous heureux de croire en lui sans l’avoir vu !

Jésus lui dit : Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux plutôt celui qui a cru sans avoir vu ! [Jean 20 :29]

 

Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. [Hébreux 11 :6]

 

Ceux qui se sont approché du Seigneur avec cette pensée ont été rémunéré.

La lecture nous rapporte qu’il n’y avait pas de place dans la salle. Ceux qui cherchaient véritablement Christ, n’avaient pas de place pour entrer mais ceux qui étaient déjà autour de lui, à l’intérieur de la salle étaient tellement incrédules qu’ils ne reçurent rien de la part de Jésus.

Qu’était-ce donc la rémunération qu’eurent ceux qui avaient véritablement faim et soif de voir Christ ?

Ils apportaient à Jésus non pas leurs doléances pour leurs propres intérêts mais, leur ami qui était infirme à cause de quelques péchés. Rien n’a pu les arrêter ni la foule ni la bâtisse, car ils étaient montés sur le toit et avaient frayé un chemin dans la toiture pour faire descendre leur ami devant Jésus. Ils aimaient leur ami et ils ont tout fait pour l’amener à Christ qui le purifiât ; leur persévérance a été récompensée : la foi d’un ami !

 

Faites-vous autant pour les autres ?

Aujourd’hui on se plait plus au sarcasme, à la critique et au jugement plutôt qu’à l’amour et au soutien mutuel. En lieu et place de la raillerie prenez plaisir à aider et soutenir vos pairs. Priez pour eux, annoncez-leur le message de Christ ! parlez-leur de Jésus, de Dieu et de son amour.  

 

Le Paradoxe

 

Dans toute cette histoire, Le comble de la réaction de chefs religieux.

La réaction des scribes était juste et fondée sur la parole de Dieu :

  • [Psaumes 103,3] C'est lui [Dieu] qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies;
  • [Exodes 15,26] […] ; car je suis l'Eternel, qui te guérit.

​Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire: Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes? Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul?

 

[Jean 5 :10-16]

Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: C'est le sabbat; il ne t'est pas permis d'emporter ton lit. Il leur répondit: Celui qui m'a guéri m'a dit: Prends ton lit, et marche. ​Ils lui demandèrent: Qui est l'homme qui t'a dit cela? Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu.

Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. Cet homme s'en alla, et annonça aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri. ​C'est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu'il faisait ces choses le jour du sabbat. L’homme s’en allait dans sa maison glorifiant Dieu tandis que les autres restèrent indigné.

Ils lui refusaient la guerison ; comme un homme etonné de voir une prostituée se convertir s’ecria : « Elle aussi ? elle est devenue Chrétienne ? » Comme si être chrétien était un diplôme de mérite.

Vous pouvez être tenté de refuser de prier, de conseiller et de presenter Christ à votre prochain en vous disant qu’il est d’ailleur écrit : Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. [Apocalypse 22 :11]

 

Croyez-vous en la conversion des pécheurs ?

 

Jackson Brown a dit : face à la roche, le ruisseau l’emporte toujours, non pas par la force mais par la persévérance.

 

Croyez-vous en votre conversion vous-même ? Comme Zachée qui a cru qu’en voyant Jésus sa vie de pécheurs changerai. [Luc 19]

Ayez la perseverance !

La persévérance d’une mère qui croit en la conversion de ses enfants ; d’un père qui croit en la conversion de son foyer ; d’un enfant qui croit en la conversion de ses parents ; d’un ami qui croit en la conversion de ses camarades ; d’un(e) conjoint(e) qui croit en la conversion de son/sa conjoint(e) ; de ceux qui croient en la conversion du monde, ceux qui portes le zèle que donne l’évangile [Ephésiens 6 :15, Matthieu 28 : 19-20]

 

Soyez de ceux-là qui sont le sel et la lumière du monde, la lumière qui vainc les ténèbres, qui éclaire le monde et le sel qui donne la saveur au monde. Vivez pour christ !


Vous avez aimé cet article? Alors partagez.

Articles du même du sujet
Il y a 4 commentaires
  1. author
    11 Avril 2019
    Matthieu Mbayo

    Que Dieu vous benisse Frere Yannick


  2. author
    02 Avril 2019
    Yannick Ngoy

    Merci bcp mes frères car NS sommes tous au service du Christ le vivant et certainement il est vivant Bon que Dieu jette un regard gracieux sur vos vies mes frères au nom de Jésus-Christ le vivant Amen amen amen


  3. author
    27 Mars 2019
    Matthieu Mbayo

    Que Dieu vous benisse frère Don Beni


  4. author
    27 Mars 2019
    Don Beni M

    Vivons pour Christ! Merci pour cette nourriture spirituelle frère Matthieu.


Laissez un commentaire