Faites votre premier pas de gratitude

Faites votre premier pas de gratitude


Bonjour mon ami(e),

Vous est-il déjà arrivé de donner quelque chose ou de faire quelque chose pour une personne et que par la suite cette personne ne vous dit aucun mot comme si de rien n’était... Très souvent même vous n’attendez rien de cette personne, cette attitude choque, déconcerte, et suscite des questions comme : ce que je lui ai donné ne lui a pas plu... ? Ce n’est pas ce qu’il attendait de moi... ? Pourquoi ne me dit-il pas un mot... ? Est-ce par orgueil... ?

En effet, c’est normal que vous vous posiez de questions, car le stimulus est dans l’ordre de ce qui est anormal... même Jésus ; il lui était arrivé de se poser une question de ce genre après avoir guéri les dix lépreux parmi lesquels un seul était venu dire merci à Jésus.  Nous lisons :

Il entrait dans un village quand dix lépreux vinrent à sa rencontre ; se tenant à distance, ils lui crièrent : « Jésus, Maître, aie pitié de nous ! » Voyant cela, il leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » Et pendant qu’ils y allaient ils furent guéris. Se voyant guéri, l’un d’eux revint, rendant gloire à Dieu à haute voix.  Il tomba le visage contre terre aux pieds de Jésus et il le remercia. Or lui était un Samaritain. (Luc 17 :12-16)

Devant l’œuvre de la croix nous sommes tous malades chacun à son niveau... et chacun quand il crie avec foi à Jésus suspendu au bois de la croix dehors à la vue de tous, pour sauver tout le monde et plus concrètement ceux et celles qui crient vers lui avec foi et confiance comme le firent les dix lépreux retrouvent paix, santé, bénédictions, réconfort et soulagement. Mais combien parmi nous savent revenir vers l’auteur de la vie, de tout miracle, le berger suprême, etc. Pour lui dire lui Seigneur merci pour tout tes bienfaits... ?

Notre Dieu comme tout parent a besoin des enfants sensibles à son amour, capables de communiquer avec lui. Non seulement lorsqu’ils veulent avoir quelque chose mais par amour, par reconnaissance ou par gratitude. Ne soyez de ceux qui cherchent en premier la main de Dieu que sa face... et qui, quand il obtient de la main de Dieu oublient de dire merci Père de m’avoir tenu ta main qui m’a sauvé cette journée, qui a donné la santé à mon enfant, à un ami, etc. Ecoutez comment Dieu cherche à ce que vous lui retourniez avec humilité :

Si mon peuple sur qui est invoqué mon Nom s’humilie, s’il prie, s’il recherche mon visage et se détourne de ses mauvais chemins, moi, j’écouterai du haut des cieux, je pardonnerai son péché et je guérirai son pays... (Lisez 2 Chroniques 7 : 14)

En effet, Dieu est entrain de vouloir renouer les liens avec son peuple qui autrefois vivait en sa présence, et qui s’est détourné de sa face... Ce peuple ne reconnait plus Dieu comme leur berger, comme leur sauveur. Dieu veut que vous le reconnaissiez celui qui est pour vous et qui peut tout pour vous...

Ceux et celles qui savent revenir vers Dieu leur source et secret de leur vie ; savent aussi témoigner de l’amour de Dieu pour les hommes.

Voici quelques pratiques que vous pouvez adapter à votre routine quotidienne :

- Prier tous le matin à votre réveil : même dire seulement « Merci Seigneur pour ce nouveau jour »

- Abandonnez-vous à Dieu lors de vos sorties de la maison et à votre retour...  

- Reconnaissez le puissance et l’amour de Dieu en toutes les personnes autour de vous... et rendez grâce pour elles.

- Sanctifiez toute chose que vous voulez manger...

- Dites merci à Dieu chaque soir pour toutes les rencontres avec des nouvelles durant toute votre journée.

- Rendez grâce et abandonnez-vous entre les mains de Dieu avant de vous coucher.

Ces pratiques sont simples dans leur sens profond signe de communion, de dépendance et de reconnaissance de la présence et du soutien de Dieu. Et, plus encore, elles expriment le signe d’une foi en Dieu...

Faites votre première expérience dès aujourd’hui. Criez à Dieu votre reconnaissance pour qui vous êtes, pour votre famille, pour vos ami(e)s, pour vos enfants, pour vos différents services rendus et reçus, ...

Priez avec moi ces psaumes :

Béni soit le Seigneur ! Il a entendu ma prière. Le Seigneur est ma force, mon bouclier : mon cœur était sûr de lui, il m’a secouru. Mon cœur en est plein de joie, je le chante, je le louerai encore. Le Seigneur est la force son peuple, il est pour son roi un refuge assuré. Psaumes 18 : 6-8

Vous êtes valeur !

 

Vous avez aimé cet article? Alors partagez.

Articles du même du sujet
Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez un commentaire