Pour Dieu, il n’y a pas d’exclus

Pour Dieu, il n’y a pas d’exclus


 

Bonjour mon ami(e),

 

Avez-vous déjà entendu parler d’un royaume où tous les citoyens ont le sang royal et font partie de la famille royal ? C’est-à-dire que dans ce royaume il n’y a pas de suiveur ni de bas peuple, et tous les termes semblables. Il y en a qu’un seul : le Royaume de cieux.

Jean Corbineau nous donne une anecdote qui nous présente la manière dont nous les hommes nous nous traitons et de la manière dont Dieu nous traite :

…Et c’était une injure que de jeter à quelqu’un le nom de « Samaritain » et encore plus de « Samaritaine » ! La religion juive, en effet, fascinée comme beaucoup d’autres religions par la sexualité et le sang, considérait les femmes comme impures dès le berceau, c’est-à-dire toujours. Leur mari était souillé et souillées aussi toute nourriture, toute boisson qu’une femme de Samarie avait préparée ou touchées.

Voilà où Jésus met les pieds. C’est ce pays ennemi et hérétique qu’il allait demeurer deux jours, et c’est cette femme « impure » que Jésus va aborder, (Jean 4 : 7) cette femme trois impure :

- Impure parce qu’elle est de Samarie.

- Impure parce qu’elle est femme.

- Impure parce qu’elle est une femme légère. Les maris vrais ou faux se succèdent à la maison. (Jean 4 : 16-18)

Mon ami(e), en face de cette femme trois fois impure, Jésus accepte d’être trois fois contestataire. Sans crainte et avec cette aisance et cette liberté qui n’appartiennent qu’à lui, Jésus accepte de pulvériser cette triple barrière.

A travers cette rencontre, le message de Jésus est éclatant :

Pour Dieu, il n’y a pas d’exclus, il n’y a pas d’ennemis, il n’y a pas de maudits, il n’y a pas d’impardonnables, il n’y a pas d’irrécupérables ! D’où que tu viennes, Jésus est venu pour toi. Aucun obstacle ne peut venir de ta race, de ta culture, de ton origine religieuse. Dieu se propose à vous, d’où que vous vienniez, pourvu que vous le cherchiez.

Je prie aujourd’hui que le caractère de Christ s’imprime de plus en plus en nous, afin que nous sachions à notre tour au lieu de coler aux gens des étiquettes que nous sachions 

- Accueillir les rejetés,

- Aider ceux qui sont en besoin sans les juger,

- Soutenir ceux qui sont faibles,

- Encourager ceux qui ont un esprit abattu

N’oubliez pas l’hospitalité ; car, en l’exerçant, quelques –uns ont logé des anges, sans le savoir. (Hébreux 13 : 2)

Que Dieu vous soutienne

Vous êtes valeur !

PS : Cette série de messages est inspirée du livre « Dire l’évangile avec les mots d’aujourd’hui » de Jean Corbineau.


Suivez-nous sur   Instagram


Suivez-nous

Vous avez aimé cet article? Alors partagez.

Articles du même du sujet
Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laissez un commentaire